Recherche thématique


4 thématiques pour répondre à vos attentes : Santé et soins, Nutrition, Il a déjà 8 ans, Chiots.
Nutrition
Santé et soins
Il a déjà 8 ans
Chiots

NOURRIR VOTRE CHIEN

Cette section vous explique comment être sûr que vous donnez bien à votre chien une alimentation équilibrée.
Un régime alimentaire adapté est essentiel pour la santé et le bien-être de votre chien. Les repas constituent aussi une expérience plaisante qui contribue à renforcer les liens très particuliers qui existent entre l'humain et son animal domestique.
Voici un petit guide pratique qui répondra à la plupart des questions que vous pourriez avoir sur l'alimentation de votre chien.

Comment les chiens deviennent trop gros


Presque toujours, les chiens deviennent trop gros en mangeant plus que ce dont ils ont besoin et en ne faisant pas suffisamment d'exercice. Lorsqu'elles ne sont pas utilisées pour les activités quotidiennes, les calories de l'alimentation qu'ils ingèrent sont stockées en graisse.

Trop manger peut provenir de gloutonnerie, d'ennui ou d'une suralimentation.

Les restes des repas, les petits snacks ou les friandises tout au long de la journée contribuent grandement au problème de la surcharge pondérale. Et ce qui n'est qu'un petit en-cas pour un humain, est un grand nombre de calories pour un chien. Lui donner des sucreries est également un encouragement à ce qu'il mendie à table, et les chiens sont très forts à ce jeu-là. Pour les gâteries, ils savent très bien attendrir leur maître.

Outre le fait qu'ils deviennent des adultes trop gros, les chiots suralimentés ont plus tendance à développer des problèmes orthopédiques. Si vous nourrissez votre petit chien correctement dès son plus jeune âge, il courra moins de risque d'avoir des problèmes de poids plus tard.

De temps en temps, la surcharge pondérale provient de troubles du métabolisme, mais la suralimentation et le manque d'exercices en sont des causes bien plus courantes. Si votre vétérinaire soupçonne un trouble du métabolisme à l'origine de l'obésité de votre chien, il lui fera passer des tests précis pour déceler le véritable problème.

Une manière rapide de vérifier si votre chien est trop gros est de lui sentir les côtes du plat de la main. Si vous ne pouvez le faire qu'avec les plus grandes difficultés, votre chien a certainement besoin de perdre du poids.

Pourquoi son chien devrait perdre du poids


Comparés aux chiens qui ont un poids normal, ceux qui sont trop gros vivent souvent moins longtemps et ont des vies médiocres question santé. Avoir à transporter cet excès de poids met de la pression sur les os et les articulations, et peut entraîner de l'arthrite, ce qui fait encore empirer le problème. Les chiens trop gros ne se sentent pas bien dans leur peau ; ils ont du mal à jouer et à faire de l'exercice. Leurs corps résistent aussi moins bien aux infections et si d'aventure ils avaient besoin d'une intervention chirurgicale, elle pourrait, ainsi que l'anesthésie, être hasardeuse à cause de cette surcharge pondérale.

Etre trop gros est vraiment dangereux pour le bien-être de votre chien. Sa vie même peut en être raccourcie, ainsi que votre plaisir à l'avoir près de vous. Vous pouvez et devez faire quelque chose.

Voici quelques-uns des problèmes qu'un chien trop gros peut rencontrer ou, s'il les a déjà, qui peuvent s'aggraver :
  • Problèmes de motricité, dont arthrite, dysplasie de la hanche, problèmes de disques vertébraux et rupture de ligaments articulaires
  • Diminution de la tolérance à l'effort
  • Maladie hépathique
  • Diabète sucré
  • Risque chirurgical et anesthésique
  • Intolérance à la chaleur
  • Mauvais état du poil et de la peau
  • Diminution de la résistance aux maladies infectieuses
  • Aggravation des problèmes respiratoires

Aider son chien à perdre du poids


Outre suivre un régime alimentaire faible en calories, la perte de poids pour la plupart des chiens ne va pas sans une augmentation de leur temps d'exercice. C'est en général plus facile de donner des quantités normales d'un régime pauvre en calories que de donner de plus petites quantités d'un régime normal. De plus, votre chien n'aura pas l'impression d'avoir faim. Votre vétérinaire sera de bon conseil pour vous aider à choisir un type d'alimentation, mais le succès est entre vos mains et entre celles des autres membres de la famille. Vous êtes le (la) seul(e) personne qui puissiez vraiment aider votre chien à maigrir. Cela vous demandera certainement des efforts et de la persistance, mais cela vaut vraiment la peine ; votre chien y gagnera en qualité de vie et en santé, et vous pourrez profiter des joies de sa présence pendant très longtemps encore.

Régime amaigrissant pour chiens


Votre vétérinaire vous aidera en établissant le poids idéal à atteindre pour votre chien et en vous conseillant les quantités d'aliments qu'il devra manger chaque jour. Un régime spécial basse calorie peut aussi être prescrit. Cette alimentation est équilibrée et est conçue pour combler votre chien et pour lui apporter toutes les vitamines et tous les minéraux dont il a besoin, mais cela lui apportera certainement moins de calories qu'une alimentation normale.

N'oubliez pas qu'il est important pour votre chien de ne manger que ce que votre vétérinaire a prescrit. Votre famille et tous ceux qui sont en contact avec votre animal doivent le comprendre, parce que tous vont certainement devoir faire des efforts pour résister aux regards de détresse ou manipulateurs que votre chien leur lancera et ne pas succomber à la tentation de lui glisser en douce des petits morceaux d'aliments, des restes de table ou des friandises.

Le passage de votre chien de son ancienne alimentation à celle-ci devra se faire graduellement. Procédez en plusieurs étapes, sur plusieurs jours, en lui donnant de plus en plus d'aliment du nouveau régime et de moins en moins de ceux de l'ancien. La transition se fera en douceur.

Pour éviter que votre chien ne vienne quémander, nourrissez-le avant que la famille ne se mette à table et laissez-le hors de la pièce le temps de votre repas. Lorsque vous nourrissez un chien qui doit perdre du poids, faites très attention aux écuelles des autres animaux, afin de l'empêcher d'aller grappiller la nourriture de ses compagnons plus minces. Assurez-vous toujours que votre chien a de l'eau fraîche à disposition.

Des exercices réguliers, tels que promenades ou courses, sont bons pour la plupart des chiens, parce qu'ils augmentent le nombre de calories qu'ils brûlent. Si le vôtre est en mauvaise santé ou très vieux, consultez votre vétérinaire avant de lui faire faire subitement tout un programme d'exercice.

Le temps que votre chien passera avec ce régime amaigrissant dépendra du nombre de kilos qu'il a à perdre. En règle générale, il faut compter entre 8 et 14 semaines pour atteindre une première phase de poids. Après avoir atteint cette première phase, il va devoir suivre un autre programme pour perdre encore plus et arriver à son ultime but : le poids idéal. Après tous ces efforts et cette réussite, son seul réconfort sera un nouveau programme très précis à suivre, tant d'un point de vue alimentaire que sportif, pour maintenir son poids retrouvé.

Nourrir son chien


Un chien au régime a des besoins nutritionnels bien spécifiques. Si son régime doit être pauvre en calories, de manière à ce qu'il puise son énergie dans ses réserves de graisse, il ne doit cependant pas mourir de faim, ni même en avoir l'impression. Veillez à ce que cette nouvelle alimentation lui apporte sa ration normale d'aliments. Tous les éléments nutritifs nécessaires devraient s'y trouver en quantités adaptées. Pour répondre aux besoins particuliers de votre chien, votre vétérinaire saura vous conseiller sur un choix d'aliments à teneur basse en énergie et très équilibrés en éléments nutritifs, pour des repas délicieux et qui tiennent au corps.

Il est intéressant de voir que ces régimes spéciaux ne sont pas particulièrement riches en fibres - comme c'est souvent le cas lors de régimes pour les humains. Les fibres ne sont pas nécessaires à l'amaigrissement chez les animaux et, en grandes quantités, elles peuvent même avoir des effets secondaires, tels qu'augmentation des matières fécales et perte d'intérêt à se nourrir à cause du goût insipide des aliments.